N’avez-vous jamais ressenti une envie d’autre chose ? Une envie de tout plaquer ? Depuis plusieurs années maintenant s’installe dans notre société une mouvance du changement, celle de la reconversion professionnelle. Les chaînes de télévision nous bombardent d’Éric, Emma, Sophie, devenus pâtissier, plombier ou agriculteur après une carrière exemplaire d’avocat, ingénieur ou de médecin.

Personnellement, je n’ai pas fait de longues études, mon niveau bac+2 a déjà bien éprouvé ma motivation à ce sujet. Après plusieurs années à me chercher, j’ai tout simplement compris que ce qui ne me convenait pas c’était tout simplement la vie en tant que salarié. Je ne supporte pas la hiérarchie méprisante ou autoritaire, les contraintes horaire, l’injustice souvent présente en entreprise, bref ce n’est pas un monde pour moi.

Cette prise de conscience est aussi libératrice que terrifiante, il faut l’avouer. Gagner sa vie en indépendant quelle que soit son statut est souvent difficile, cependant, en regardant le parcourt de ma mère, je me rends compte que le plus important c’est la persévérance. Cette motivation infaillible qui nous fait avancer malgré les embûches qui se présente.

Alors, bon, j’ai tenté quelques petites choses qui paraissaient être des activités rentables : créé des sites web, exercer dans le social media…pour en arriver à un constat qui peut paraître évident pour certains, mais ne l’était pas pour moi à l’époque : si tu n’es pas un minimum passionné par ce que tu fais, il sera difficile de trouver la motivation nécessaire pour y arriver.

Partant de ce constat, je me suis enfin laissée porter par mes envies. Le monde artistique a toujours été une obsession, il m’a attiré dès l’adolescence ; j’ai d’ailleurs commencé des études d’art graphique passionnante, mais vite sabotée par mon esprit contestataire et allergique à toutes contraintes.

Aujourd’hui, quarante ans passés, je peux affirmer être bien dans mes baskets (les talons me font mal aux pieds 😉), mais un sentiment de non accomplissement personnel se fait tout de même sentir…

Pour régler cela, j’ai décidé de consacrer du temps à mes passions artistiques, la dernière en date : le vitrail Tiffany.

C’est incroyable le bien-être que l’on ressent lorsque l’on fait quelque chose qui nous correspond. Je me sens à ma place, épanouie, pleine de créativité.

Cette euphorie du début s’estompe un peu par la suite, mais ce sentiment d’être là où l’on devrait être, lui, reste !

J’ai décidé de consacrer une partie de mon blog à cette nouvelle aventure qui est devenue possible grâce à mon installation dans le Loir et Cher. J’espère que vous apprécierez et trouverez dans mon récit encore plus de force pour aller dans la direction qui vous correspond.

Hélène,

Blog de Paris à Vendôme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *